Publié le 09.07.2019

Newsletter #3 BOM19

  • 2019 : une édition mémorable

    Météo Suisse l'avait prédit et l’organisation avait appelé à la vigilance : un sérieux coup de tabac s’est abattu sur la flotte du Bol d’Or Mirabaud aux alentours de 17h00. Le ciel est tombé sur la tête des concurrents de cette 81e édition, avec des pointes de vent à 60 noeuds, de la grêle, une visibilité nulle et des vagues impressionnantes. Malgré de nombreuses fusées de détresse, plusieurs avaries et quelques démâtages, tous les concurrents sont rentrés sains et saufs. Ils ont tous fait preuve d'un grand sens marin dans des conditions très rares pour le lac Léman, beaucoup rejoignant un port ou affalant les voiles avant l’orage !


    196 bateaux ont passé la ligne d'arrivée, alors que 221 abandons, 37 hors temps et 10 non partants sont annoncés. Ladycat Powered by Spindrift racing (Yann Guichard) remporte le Bol d'Or en temps réel, Raffica (Kiraly Szolz) le Bol de Vermeil et Matière Grise (Lionel Maret) le trophée ACVL-SRS en temps compensé.  

    Résumé complet

    Interview du vainqueur en temps compensé : Lionel Maret (Matière Grise)

    Trois challenges sont en jeu lors du Bol d’Or Mirabaud : le Bol d’Or, le Bol de Vermeil et le Challenge ACVL-SRS. Ce dernier récompense le vainqueur en temps compensé, que l’on peut surnommer le « vrai » vainqueur du BOM. Tous les monocoques jaugés sont en lice pour ce prix, calculé selon le temps de course et le rating du bateau. C’est l’équipage de Matière Grise, un Modulo 93, qui remporte l’édition 2019 en temps compensé ! Rencontre avec son skipper, Lionel Maret, qui n’est pas encore redescendu de son nuage…

    Comment vous sentez-vous, quelques jours après cette victoire ?
    Je suis super heureux ! Je peine à toucher terre. C’est tellement inespéré et incroyable de gagner ! Nous avons fait des classements corrects en régate jusque là, et je ne m’attendais pas à faire mieux. J’aurais été content avec un TOP 10 en TCF2 ! Lorsque nous avons vu, dimanche vers 11 heures, qu’on gagnait le BOM, j’ai fait la danse de la victoire pendant une heure sur le bateau. Je suis un pur amateur, cette victoire est d’autant plus belle. Je suis encore sur mon nuage !


    Racontez-nous votre course :
    Nous étions bien dès le départ, somme partis dégagés du paquet, avec des excellents bateaux autour de nous. Nous avons fait une excellente stratégie sur la première partie de course, étions heureux et avons bien fêté avec quelques bières ! Nous sommes des épicuriens et partons avec un frigo bien rempli. Nous avons anticipé l’orage entre Evian et Meillerie, avons parlé des différents scenarios possibles pour préparer les débutants à réagir correctement pendant l’orage. Et cela s’est très bien passé. L’orage passé, nous avons eu un coup de mou mais avons repris du poil de la bête et avons bien géré ensuite. C’était une descente magique ! Très au large, on était concentré et avons bien cherché les pressions. Nous maintenons notre position et passons la ligne tellement heureux, avec le coup de canon!

    Parlez nous du bateau et de l’équipage :
    Quentin Freymond, avec qui j’ai été vice champion suisse de corsaire début juin, barrait le bateau, je manoeuvrais et les quatre autres équipiers (Sacha Herren, Michael Rentmeister, Nadège Beldi et John Illobre) aidaient surtout à faire du poids. Nous étions une bonne bande d’amis, dont deux débutants qui naviguent surtout par beau temps et en croisière. Quentin a pris toutes les décisions pendant ce BOM, je lui donnais les infos. Je lui dois beaucoup pour cette victoire ! 

    Le bateau est un Modulo 93 qui a 23 ans, un excellent bateau pour gagner le BOM en temps compensé. Il ressemble à un Luthi ou à un bon bateau de régate. Je l’ai racheté en 2016 avec ma famille, pour poursuivre la passion familiale initiée par mon père ! J’ai 36 ans, suis membre du Cercle de la Voile Vevey - La Tour et tiens le restaurant Castel de Bois Genoud à Crissier. 

    La surveillance et le bon sens marin : les deux piliers d’une 81e édition réussie

    Avec des pointes jusqu’à 60 noeuds et un grain d’une puissance inouïe dont on se souviendra longtemps, la 81e édition du BOM restera dans les annales. S’il est impossible de remercier toutes les personnes qui ont contribué à la réussite de cette édition, soulignons deux éléments clés : le bon sens marin dont a fait preuve chaque concurrent et le travail des équipes de surveillance. Deux bateaux coulés, une vingtaine de démâtages, de nombreuses avaries et frayeurs, voici le bilan connu à ce jour. Les treize bateaux de surveillance ont fait un travail extraordinaire épaulés par les différents Sauvetages autour du Lac. Porto Central, en charge de la surveillance, coordonnait le tout depuis la SNG, avec sérénité et professionnalisme. Bravo et merci !

     

    La classe reine du BOM

    La classe Surprise est la plus représentée du Bol d’Or Mirabaud, et 2019 n’a pas manqué à l’appel ! Ils étaient 105 au départ, 58 à l’arrivée, pour une course haute en rebondissements. Les jeunes du CER Sofies étaient en tête jusqu’au petit matin, mais c’est finalement Lorenz Kausche et son équipe biennoise de … Moi non Plus qui remporte la 81e édition après 24 heures de course. Peps et Malice complètent le podium alors que Skyrim, Cust 4 et G.Hominal les poursuivent.

    Réactions à froid du vainqueur, Lorenz Kausche (… Moi non plus) :

    « Quelques jours après ce BOM dantesque, il me reste plein d’images en tête, avec de l’eau partout, des situations de crise où il faut prendre les bonnes décisions au bon moment. C’était beaucoup d’émotions ! 

    C’est une des victoire les plus prestigieuses : plus de 100 Surprises au départ, un parcours long, avec une part de chance bien sûr. Nous avions vu l’orage venir et l’avions bien anticipé. Il est venu plus vite que prévu, nous sommes partis au tas avant d’enlever la GV. On avait une vision très mauvaise pendant l’orage, mais quand cela s’est calmé, on a découvert un cimetière de bateaux autour de nous, c’était vraiment impressionnant. Nous avons cassé une latte et avons perdu quelques places le temps de réparer la GV et de la hisser. Nous avons rattrapé nos concurrents directs en mettant vite le spi et avons passé le Bouveret troisièmes !

    Nous sommes sortis du Haut-Lac en restant au centre du plan d’eau, et avons tricoté côte française en touchant un thermique qui nous a permis de dépasser G. Hominal. Nous avons joué ensuite avec Peps et Malice pour finalement entrer dans le Petit-Lac côte française. Nous avons dépassé CER 1 Sofies au large d’Hermance et avons bien géré la fin sous spi avec l’arrivée du Séchard. Mon coéquipier Emmanuel Müller connaît vraiment bien le bateau, il fait beaucoup de critériums. Nous savions que notre bateau est rapide, il s’agissait donc de bien lire le plan d’eau ! Nous n’avions pas fait souvent le BOM, mais avec plusieurs éditions des 5 Jours à notre actif, nous connaissons bien le Léman. 

    Je partageais la barre et la tactique avec Emmanuel, alors que les trois filles réglaient. Ena Hirschi, Esther Rüthemann et Barbara Brugger et Emmanuel Müller sont des habitués des critériums, moi je fais surtout les longues courses, avec ce bateau qui appartient à l’association de Bienne Voile. »

    Les vainqueurs de la 81e édition

    • Bol d’Or : Ladycat Powered by Spindrift Racing - Yann GUICHARD
    • Bol de Vermeil : Raffica - Kiraly SZOLT
    • ACVL-SRS (temps compensé) : Matière Grise - Lionel MARET 
    • SC1 : Ventilo - Emmanuel BOURREAU
    • Surprise : … Moi Non Plus - Lorenz KAUSCHE
    • Grand Surprise : Little Nemo II - Bernard BORTER
    • M2 : Wize by TeamWork - Arnaud Didisheim
    • TCF1 : YASHA SAMURAÏ  - Michel GLAUS
    • TCF2 : Matière Grise - Lionel MARET 
    • TCF3 : Osteo7/7 - Alain GERBER
    • TCF4 : CHAOS - Bernhard KRAUS 
    • Prix spécial Toucan : Angrybird - Marc THIERCELIN
    • Vainqueur du prix spécial bicentenaire Mirabaud : zinnia - François CHANSON
    • NJ : Rita - Axel MEYER
    • Equipage féminin : WhitUBY - Emmanuelle D'ORTOLI
    • Trophée Ecole de Voile : Club Nautique de Versoix - Fou du vent - Brachard - Benoit DEUTSCH
    • Trophée Inter-Clubs : Club Nautique de Versoix - Mc'One - Frédéric MACHERET

    Résultats


    M E R C I

    200 bénévoles ont permis l’organisation de la 81e édition du BOM. Encadrés par la dynamique Véronique Lévêque, vice Présidente du Cercle de la Voile de la SNG, ils ont fait, comme chaque année, un travail extraordinaire. Soulignons le travail du Porto Central, en charge de la surveillance des concurrents, qui a eu une tâche spécialement difficile exécutée à merveille pendant et après l’orage. Merci à toutes et à tous et à l’année prochaine !

    Rendez-vous en 2020

    La 82e édition se tiendra du 12 au 14 juin 2020. A vos agendas !

    Hublot - montre spéciale 81e

    Partenaire et chronométreur officiel du Bol d’Or Mirabaud, la marque horlogère suisse Hublot a créé une nouvelle montre édition spéciale en série limitée, la Classic Fusion Chonograph Bol d’Or Mirabaud 2019, offerte aux trois vainqueurs principaux et vendue aux amateurs. Quelques exemplaires sont encore disponibles.

    Découvrez toutes les images du #BOM19

    Replongez dans la 81e édition du BOM grâce aux magnifiques photos signées Loris von Siebenthal, Anna Ricca et Nicolas Jutzi, visibles en ligne

    Les vidéos produites par notre agence de production 4AM, avec notamment le best of 2019, sont disponibles ici

Dernières actualités DU Bol D'OR Mirabaud

Top