Publié le 03.07.2017

Newsletter - Juillet 2017

  • Edito - Rodolphe Gautier, Président du Bol d'Or Mirabaud


    © Loris von Siebenthal


    La 79ème édition fut belle et forte, à l’image de cette bise que tout le monde espère rencontrer au départ du Bol. Ces conditions exceptionnelles ont ravi les concurrents et spectateurs - toujours plus nombreux - et comblé le Comité d’Organisation, qui a ainsi pu valider les améliorations mises en place. Un grand coup de chapeau aux équipes de surveillance et de sauvetage qui ont été particulièrement sollicitées. Nous pouvons désormais sereinement nous tourner vers un 80ème qui fera date. Rendez-vous pris pour les 15, 16 et 17 juin 2018.

    Un Bol venté et un saladier de records



    Qui dit belle Bise dit superbes performances! Nombreux sont les concurrents de ce 79è Bol d’Or Mirabaud à avoir battu leur record personnel: bravo à eux. D’autres performances remarquables ont été recensées, dont voici un échantillon. 

    - 5 h 11’ : Alinghi termine à 9 minutes du record établi en 1994 par Triga IV, de Peter Leuenberger (05 h 01' 50). Il bat par ailleurs le record de la classe des D35. Vent maximum mesuré à bord: 24,3 noeuds. Vitesse max: 26 noeuds.
     
    - Neuvième au Bouveret, le GC32 Realteam a parcouru le trajet retour en 1h30! Vent maximum mesuré à bord: 19,5 noeuds. Vitesse max: 37 noeuds! Heureusement pour Alinghi que le lac n'est pas plus grand...!
     
    - 132 monocoques Surprise sur la ligne de départ: un record!
     
    - 22 h 20: le temps de course de Déluge, le dernier classé, qui a franchi la ligne d'arrivée à 08 h 20 dimanche matin. Le record de vitesse du plus lent ?? !
     
    - 571 bateaux inscrits: loin des 684 concurrents de 1990. Mais tout de même pas mal et surtout en nette augmentation depuis 2016!
     
    - 06 h 11' 23: nouveau record dans la catégorie des catamarans M2, battu par TeamWork, barré par Nils Palmieri
     
    - 2 équipages entièrement féminins: Funbagno, un Fun concourant dans la catégorie TCF4 (Julia Scheur, Dasa Bacinska, Mirjam Mathis) & Dona Flor, un monotype Surprise (Nicole Zay, Nathalie Cristinat, Marlène Piron, Jenna Piron).
     
    - 113 abandons

    Ils ont marqué la régate...

    Arnaud Psarofaghis, barreur d'Alinghi 1, vainqueur de la catégorie multicoques: " C’était l’un des plus beaux Bol d’Or que j’ai vécu. Il y a eu deux passages importants. Le premier lorsque nous sommes passés de la Bise au Rebat vers Lausanne, à l’aller, et à l’inverse lorsque cette transition s’est opérée sur le retour. On a pris de bonnes décisions à ce moment-là et ça fait la différence. "
     
    ©Nicolas Jutzi
    Jean Psarofaghis, barreur de SYZ & CO, vainqueur de la catégorie monocoques" Ce Bol d'Or Mirabaud, c’était chaud! Le retour était très musclé, et nous a couté un spi et quelques jurons… Nous ne nous sommes jamais découragés, et nous sommes tout particulièrement heureux d’avoir remporté ce Bol de Vermeil. "

     © Yves Ryncki 
    Alan Roura, parrain du Bol d'Or Mirabaud 2017: "Je suis super heureux d’avoir participé sans pression, pour le fun, avec des copains. Le Bol d'Or Mirabaud m'a une nouvelle fois montré qu'il s'agit d'une régate exceptionnelle. Pour moi, c'était aussi l'occasion de naviguer à nouveau, et ce dans des conditions incroyables. Je suis honoré d'avoir été l'ambassadeur de cette course mythique."

    ©Nicolas Jutzi
    Maxime Blondeau, équipier de Hashtag Wildcat, vainqueur de la catégorie C1: "C'était une super régate. Nous avons découvert le lac Léman à cette occasion. On s'est bien battus, mais nous nous sommes surtout amusés. L'ambiance était géniale, l'organisation au top! On reviendra, c'est certain! "

     © Yves Ryncki 
    Nicolas Mirabaud, vainqueur de l'International Race et de la catégorie Surprise sur le Mirabaud 1, barré par Nicolas Anklin: " Le Bol d’Or Mirabaud a offert une nouvelle fois une édition exceptionnelle, avec des conditions magnifiques. Pour ma part, j’ai vécu une aventure fabuleuse, puisqu’avec mes co-équipiers nous avons été récompensés de nos efforts en remportant la catégorie Surprise. Inoubliable !"

    ©Nicolas Jutzi
    Pierre-Yves Jorand, septuple vainqueur du Bol d'Or Mirabaud avec Alinghi 1, qui égale Philippe Stern et Philippe Durr au nombre de victoires au classement scratch : " Cette victoire a une saveur particulière. Cette course restera mémorable par l'intensité de la régate. Je dédie ce trophée à Ernesto Bertarelli, car c'est lui qui est à la base de ce
    beau projet."


    ©Nicolas Jutzi

     

    Zoom sur "Déluge", dernier classé du Bol d'Or Mirabaud


    L'équipage de "Déluge", composé de Dale Wilson, Edwyn Shiell, Juliette Puret et Svenja Jungjohann, emmenés par leur barreur Sergio Cooper Texeira, au moment de passer la ligne d'arrivée, après 22:20:17. 

    Arriver dernier d'une régate ne signifie pas nécessairement l'avoir ratée. Et ce n'est pas l'équipage de « Déluge », dernier bateau classé de la 79ème édition du Bol d'Or Mirabaud, qui dira le contraire. Il y a un an, cette bande d'amis s'était lancé le défi de participer à la mythique course du Léman. Et c'est plein d'enthousiasme qu'ils se sont élancés samedi 17 juin, avec pour seul but de boucler l'épreuve.

    Malgré leur peu d'expérience, l'équipage n'a pas démérité. Leur Gib Sea 92 les a finalement ramené à bon port en 22 heures, 20 minutes et des poussières.

    La fine équipe est arrivée au Bouveret à 23h43. « À ce moment là, le vent avait chuté », explique le skipper. « Mais les encouragements à la Barge nous ont poussé à tout donner. » Le retour vers Genève s'est avéré fastidieux pour ces novices. Mais même avec du vent pointant jusqu'à 37 noeuds, l'équipage n'a jamais envisagé d'abandonner. « C'est notre cohésion de groupe qui nous a permis de tenir », confie le barreur. Au vu de l'incroyable accueil que l'on nous a réservé à notre arrivée, nous avons bien fait de ne rien lâcher. »

    D’ailleurs, c’est sans hésitation que les cinq marins amateurs ont déjà prévu d'être de la partie pour la 80e édition l'an prochain. « On espère qu'il y aura autant de vent que cette année », conclut Sergio Cooper Texeira en riant. « Sinon, on risque de s'ennuyer après ce que nous avons vécu en 2017. »

    Revivez le Bol d'Or Mirabaud en images



    © Nicolas Jutzi

    Vous avez envie de revivre cette 79ème édition en images ? Rendez-vous sur notre site internet, où vous retrouverez toutes les photos et vidéos du BOM17, y compris le Best-Of, les photos amateurs et les capsules « Cap sur le Bol d'or Mirabaud » réalisées par Léman Bleu, notre partenaire média:
     
    - Vidéos
    - Photos
    - Concours photos
    - Cap sur le Bol d'or Mirabaud 



    ©4AM/BOM

    Brèves



    ©Miguel Bueno

    Un immense merci à tous les bénévoles

    Comme chaque année, plus de 120 bénévoles ont assuré la bonne organisation du Bol d'Or Mirabaud. Véronique Lévêque, responsable de toutes ces petites mains sans qui rien ne serait possible, a à nouveau fait un travail exceptionnel. Alors pour les bénévoles, hip hip hip, houra! 



    Merci de nous avoir suivi!

    Grâce à vous, la 79ème édition du Bol d'Or Mirabaud a été l'une des plus suivies sur nos réseaux sociaux! Vous avez fait vivre l mythique régate lémanique à travers vos likes, shares et stories. Aujourd'hui, nous sommes plus de 5000 passionnés de voile, du lac et des montagnes à être réunis sur la page Facebook du Bol d'Or Mirabaud, et de plus en plus nombreux sur Instagram, YouTube, Twitter et Snapchat! Pour connaître tous les chiffres plus en détail, il vous suffit de cliquer ici !



    Obtenez votre certificat de Finisher et revivez votre course!

    Tous les concurrents ayant franchi la ligne d’arrivée peuvent obtenir leur certificat de Finisher. La démarche est simple : rendez-vous sur le viewer TracTrac, cliquez sur votre bateau, et appuyez sur "download". Ce document certifie que vous avez terminé le Bol d’Or Mirabaud 2017 et vous permet aussi de visualiser le tracé exact de votre voilier. 
     
    Vous pouvez également revoir le replay complet de votre parcours en cliquant ici



    Calendrier des régates partenaires du Bol d’Or Mirabaud 

    Comme vous le savez peut-être, le Bol d'Or Mirabaud est associé à d'autres courses européennes, qui auront lieu tout au long de l'été:

    49ème Kekszalag Erste World, Lac Balaton, Hongrie - du 6 au 8 juillet 2017
     
    67ème Centomiglia, Lac de Garde, Italie - les 9 et 10 septembre 2017
     
    49ème Barcolana, Trieste, Italie - du 29 septembre au 8 octobre 2017

Dernières actualités DU Bol D'OR Mirabaud

Top