Publié le 18.06.2017

Un immense bravo à tous les concurrents!

  • Quasiment tous les concurrents de cette édition exceptionnelle du Bol d’Or Mirabaud ont terminé leur course plus tôt que prévu, et rejoint - au choix - leur lit ou la terrasse de la SNG, pour une « after » animée des récit des exploits des uns et des autres. 

    La lutte n’a pas été simple, tout particulièrement de nuit, pour la grande majorité des concurrents, qui méritent un immense coup de chapeau.

    A conditions exceptionnelles, résultats exceptionnels: le premier Surprise, le Mirabaud 1, skippé par Nicolas Anklin, a bouclé son parcours en 11 h 05’ 49’’. Encore mieux, le premier Grand Surprise, Little Nemo, a eu besoin de 10 h 21 57’’ pour boucler son parcours, tandis que Gaston 3, vainqueur en Toucans, s’est imposé en 10 h 40 58’’.

    Tous ces régatiers sont arrivés de jour, et ont passé une belle soirée sur la terrasse de la Nautique, bondée et festive.

    Mais derrière eux, c’était parfois « Verdun » au large de la cabine-start, où le commentateur - par ailleurs brillant - se faisait parfois des cheveux gris en assistant à des successions de départs au lof et de chalutages à quelques mètres de la jetée nord…

    Qu’en est-il d’Alan Roura, le parrain du Bol d’Or Mirabaud? Le régatier suisse, douzième du Vendée Globe, est lui aussi arrivé de jour, quatrième de sa classe et ravi de l’expérience, jugée très positive. 

    Notons encore quelques exploits hors du commun: dans la catégorie des catamarans de sport C1, les britanniques de The Vampire Project, skippé par William Sunnucks, terminent à une brillante vingtième place. Tous les concurrents engagés sur cette classe ont « dégusté », et bouclé leur parcours avec un sourire qui en disait long. 

    Vainqueur de la classe TCF2, Jean-Luc Haldimann, sur Eole 7, termine 67ème au scratch. Un résultat qui mérite une mention! Idem pour le second de la classe 2, l’Esse 850 Belami II de Jonathan Simon, et le vainqueur des TCF 3, Cross Systems, de Janine Arnulf. En grand confort, et avec style!

    Restent les « petits » TCF4, menés au score par le J 70 CDE.CH, barré par Marc Stern, 105ème au scratch. 

    Et au-delà de tous ces exploits, les dizaines de régatiers qui ont accompli une performance personnelle remarquable, qui se sont dépassés, qui ont bravé la nuit et la tempête avant d’embouquer, enfin, la jetée Nord de la SNG pour y découvrir un havre de paix et de fête, tant méritée. 


     

Dernières actualités DU Bol D'OR Mirabaud

Top