Publié le 31.01.2017

[Derrière l’objectif] Rencontre avec Loris von Siebenthal

  • Avec plus de quarante tours du lac en compétition, Loris von Siebenthal connaît le Léman par coeur. Son dernier Bol, c’était en 2003, où il termine deuxième Formule 40. Depuis, il a  troqué la course pour l’appareil photo, et immortalise chaque année le Bol d’Or Mirabaud.

    « Etre un régatier aide à faire un bon travail de photographe de voile. D’après les conditions météo, je sais où se placeront les bateaux », confie le photographe genevois de 41 ans. « C’est un avantage non-négligeable, puisque je dois couvrir les différents aspect de la course. Les gagnants, mais également toutes les classes, les ambiances, les lumières, les paysages… La communication a tellement évolué que toutes les séries profitent du Bol d’Or Mirabaud pour travailler leur visibilité. »

    Un travail d’équipe

    Loris ne travaille pas seul : il s’entoure chaque année d’une équipe de professionnels répartis sur le lac afin de couvrir au mieux l’événement. « J’ai travaillé seul pendant quelques années, avant l’ère des réseaux sociaux; mais la communication a évolué. Il y a aujourd’hui un gros travail en amont afin d’organiser les prises de vues. Je dois m’assurer des besoins de la communication des sponsors, de la presse...  Il est donc nécessaire de travailler en équipe ! Miguel Bueno reste à proximité de la Société Nautique de Genève, il capture l’ambiance, les arrivées et l’atmosphère de la fête, alors que Nicolas Jutzi et Yves Ryncki, deux navigateurs et photographes que l’on ne présente plus, collaborent avec moi sur l’eau. 

    De mon côté, je dois anticiper les plans de vol avec le pilote d’hélicoptère en fonction de la météo, et coordonner cela avec mon équipe sur l’eau ainsi que l’équipe vidéo. De plus, je dois aussi pouvoir compter sur un canot moteur adapté aux conditions météo et conduit par un excellent pilote, capable d’anticiper les réactions des multicoques afin de me placer au plus juste sans prendre de risque ni interférer sur la course. 
    En plus des prises de vues, le jour du BOM, il s’agit en de coordonner toute cette équipe en fonction du déroulé de la course et des conditions météo et de m’assurer que le team de communication à terre dispose régulièrement de nouvelles images. II y a des instants clé, notamment en fin de journée, lorsque la lumière perce ou qu’un orage éclate. Tout peut se passer très vite alors que la flotte est repartie tout autour du lac ! »

     « Mon challenge ? Ne pas remplacer la qualité par la rapidité »

    Loris se souvient de son premier Bol en tant que photographe, en 2004. « Cela a beaucoup évolué en douze ans : avec l’arrivée du numérique, des réseaux sociaux, il faut partager les images dans la rapidité. Médias, organisateurs, spectateurs… tous veulent voir les photos en direct!. Je me refuse toutefois à envoyer des images brutes. Je désire garder le contrôle sur la qualité de mon travail. C’est un équilibre permanent pour satisfaire des besoins en communication et délivrer des images qui vont rester dans le temps. »

    S’il fallait en choisir une…

    « Il m’est difficile de choisir une photo du Bol d’Or Mirabaud, tant le Bol d’Or comporte différentes facettes. C’est une course, mais avant tout une aventure ! On ne sait jamais vraiment ce que l’on va vivre, les vents que l’on rencontrera ni l’heure des arrivées. 

    Les images du départ en hélicoptère sont toujours impressionnantes, c’est effectivement le moment le plus spectaculaire, avec plus de 500 bateaux sur la ligne ! Le Haut-Lac offre des paysages à couper le souffle et on s’y sent comme dans un fjord. Il y a aussi les lumières d’orages… Mais au-delà des paysages, mes photos préférées sont celles qui racontent une histoire. Je me souviens d’une édition si peu ventée qu’un navigateur faisait les vernis sur son magnifique classique en bois… Inoubliable ! »

    Découvrez le travail de Loris sur son site Internet : www.lorisvonsiebenthal.com
    Et sur les galeries photo du Bol d’Or Mirabaud : www.boldormirabaud.ch/fr-ch/galerie/bom-2016

    ©Loris von Siebenthal

Dernières actualités DU Bol D'OR Mirabaud

Top