Publié le 18.05.2016

Le Bol de Vermeil passera-t-il en mains hongroises?

  • Créé en 1996, le Bol de Vermeil, qui récompense la victoire au scratch dans la catégorie des monocoques, a été définitivement conquis par deux équipages: le voilier italien Raffica (Benamati en 1996, puis Valerio en 1997 et 1998) de même que Team Tilt, le Psaros 40 d’Alex Schneiter et Patrick Firmenich (2002, 2004 et 2006).

    Quatre monocoques se partagent depuis les honneurs: Le Syz & Co de Jean Psarofaghis (2007, 2011 et 2014), Oyster Funds (Eric Delaye et Xavier Lambert en 2008 et 2010, puis le quatuor Keutgen - Van Hoof - Cloché - Gay en 2015), Taillevent de Nicolas Engel (2009) et le Libera Raffica, passé en mains hongroises (2012 et 2013).

    Or, seul ce dernier peut caresser l’espoir de remporter définitivement le trophée en 2016. Construit en Italie en 1992, Raffica, skippé par Zsolt Király, est un habitué des compétitions lacustres européennes. Régulièrement présent sur les lacs de Garde, Constance ou Balaton, ce voilier de type « Libera » se déplace avec des objectifs de victoire. « Le Bol d’Or Mirabaud est spécial, autant pour l’accueil exceptionnel que pour la course », déclare Csaba Várkonyi, équipier de Raffica.

    Un plaisir qui a un coût considérable pour l’équipage hongrois : plus de 10’000 €. Trois remorques sont en effet nécessaires pour transporter le bateau en Suisse : une pour le mât, une autre pour le bateau et une troisième pour l’annexe à moteur, nécessaire pour la sécurité de l’équipage. Avec douze à quatorze équipiers à bord, ce ne sont pas moins de vingt personnes qui se déplacent à Genève!

Dernières actualités DU Bol D'OR Mirabaud

Top