Publié le 15.06.2014

Bol d’Or Mirabaud 2014 : Un Bol de bise et de records !

  • Après une magnifique régate très tactique, Ladycat powered by Spindrift remporte la 76ème édition du Bol d’Or Mirabaud, en 5h38, (vidéo) le deuxième meilleur temps de toute l’histoire de la régate, derrière le record établi par Triga IV, en 1994, en 5h01.

    Chez les monocoques, Syz & Cos’impose en 8h09 battant un nouveau record (vidéo) dans cette édition atypique, où une météo alimentée par une forte bise a rendu la course très stratégique et sportive. Chez les Surprise, la classe la plus représentée avec 110 bateaux, c’est Mirabaud 1, barré par Cyrus Golchan, qui s’impose également dans un temps proche du record après avoir déjà remporté la victoire en 2013. Dans la plupart des classes, les différences à l’arrivée étaient souvent très faibles, soit quelques minutes. Cette édition a rassemblé plus de 3’000 participants sur 511 bateaux, dont 410 ont franchi la ligne d’arrivée.

    Dona Bertarelli, vainqueur du Bol d’Or Mirabaud avec le D35 Ladycat powered by Spindrift pour la 2ème fois, après son succès en 2010, s’est imposée avec trois minutes d’avance sur Realstone barré par Jérôme Clerc, suivi par Alinghi, arrivé une minute plus tard, et mené par Ernesto Bertarelli. La 4ème place revient à Mobimo skippé par Christian Wahl. L’équipage de Dona Bertarelli et Yann Guichard, composé de Xavier Revil, Christophe Espagnon, Jacques Guichard et François Morvan, a fait preuve d’une excellente maitrise technique tout au long de la régate pour résister aux assauts de la flotte des M1, avec des vents de près de 25 nœuds par moment.

    « Nous sommes restés très concentrés pendant toute la course, car les conditions étaient vraiment difficiles. Nous étions toujours à l’attaque et donc sur le fil du rasoir jusqu’à la fin» explique Dona Bertarelli. « Cette édition a une saveur particulière, car Ladycat powered by Spindrift racing porte également les couleurs de Mirabaud, le partenaire titre du Bol d’or Mirabaud. Je suis donc très fière et émue de pouvoir partager cette victoire avec mon équipe et tous mes partenaires.»

    Dans la catégorie des monocoques, Syz & Co, barré par Jean Psarofaghis, s’impose devant Taillevent II (vidéo) barré par Nicolas Engel avec près de 12 minutes d’avance. BIGS.CH complète le podium. Syz & Co, en franchissant la ligne d’arrivée en 8h09, bat de plus de 30 minutes le record des monocoques détenu depuis 1994 par Corum (B. Siegfried), et remporte ainsi que Bol de Vermeil (vidéo). Le concurrent hongrois Libera Raffica, très attendu sur cette édition 2014, après ses victoires en 2012 et 2013 a chaviré et démâté et ne s’adjugera donc pas définitivement, cette année, le Bol de Vermeil.

    « Nous avons vécu une superbe régate, avec une tension très soutenue et des bateaux toujours très proches les uns des autres. Cette météo exceptionnelle a même permis à cette édition 2014 de battre plusieurs records vieux de 20 ans.» a déclaré Michel Glaus, Président du Comité d’Organisation du Bol d’or Mirabaud « Cette 76ème édition restera certainement dans les annales et dans le cœur de tous les participants. Je suis persuadé que les premiers comme les derniers arrivés en garderont tous un merveilleux souvenir ».

    La victoire, dans la catégorie des M2, revient à GSMN Genolier (barré par Michel Vaucher) arrivé après 6h24 de course. Ce temps constitue également un record pour la classe des M2, et détrône ainsi celui de 1994, détenu par Biwa (J.-F. Cutugno). Gust (barré par Olivier Schenker) a franchi la ligne d’arrivée un peu plus d’une minute plus tard, suivi par Spam.

    Dans la classe des Surprise, très disputée avec une flotte de 110 bateaux au départ, c’est Mirabaud 1, mené par Cyrus Golchan, qui s’impose après 10h46 (photo) de course, suivi 40 secondes plus tard de Teo Jakob barré par Benoît Lagneux. Chez les Grand Surprise, Tixway remporte la régate en 9h51 et ainsi le record de la classe qui, depuis 2000, était détenu par Wahoo (F. Séchaud), en 11h24.

    Le premier Toucan Melampo, barré par Jean-Pierre Banzet, a franchi la ligne d’arrivée après 10h12 de navigation ; c’est également ce Toucanqui avait passé la barge du Bouveret, en première place dans cette classe. Neuf minutes plus tard, Atalante, barré par Pierre-André Naville, franchissait à son tour la ligne d’arrivée.

    Dans la classe TCF1+2, la première place revient au Esse 850, S.A.S., après 10h51 de compétition. Pour les TCF3, c’est le Mach 6.5 Machsimusqui l’emporte. Maupiti, un Speed Feet 18, s’empare lui de la 1ère place des TCF4.

    « Je tiens à féliciter tous les participants à cette magnifique 76ème édition et en particulier le team Ladycat powered by Spindrift qui a accompli le rêve auquel nous aspirions tous depuis le début de notre partenariat. J’espère que cette victoire est le présage d’autres beaux succès à venir. J’en suis sûr et au sein de Mirabaud, nous y croyons », Antonio Palma, Associé de Mirabaud.

    A la clôture de ce Bol d’Or Mirabaud, le dimanche 15 juin à 17 heures, 410 bateaux avaient franchi la ligne d’arrivée – 98 ayant abandonné la course et 3 bateaux ayant été disqualifiés – sur un total de 511 partants.

    Notons également que le D35 Veltigroup et le M2 TeamWork ont subi une pénalité de 60 minutes chacun pour un départ anticipé.

Dernières actualités DU Bol D'OR Mirabaud

Top