Published on 2016.05.18

Will the Bol de Vermeil leave in Hungarian hands?

  • First created in 1996, the Bol de Vermeil (Vermilion Cup), awarded to the overall victor of the mono-hull fleet, has been won indefinitely by two teams: Italian boat Raffica (Benamati in 1996, then Valerio in 1997 and 1998) as well as Team Tilt, Alex Schneiter and Patrick Firmenich’s Psaros 40 (2002, 2004 and 2006).

    Four mono-hulls have shared the cup since then: Jean Psarofaghis’ Syz & Co (2007, 2011 and 2014), Oyster Funds (Eric Delaye and Xavier Lambert in 2008 and 2010, then the Keutgen – Van Hoof – Cloché - Gay foursome in 2015), Nicolas Engel’s Taillevent (2009) and Libera Raffica, taken over by the Hungarians (2012 and 2013).

    However, only the latter team can flirt with the hope of taking home the trophy indefinitely in 2016. Built in Italy in 1992, Raffica, skippered by Zsolt Király, is used to European lake competitions.  Regularly present on Garda, Constance and Balaton lakes, This Libera design sailboat travels in search of victory. “The Bol d’Or Mirabaud is special, as much for its atmosphere as for the race itelf,” declares Raffica crewmember Csaba Várkonyi.

    It’s pleasure at a price for the Hungarian crew… more than €10,000. Three trailers are needed to transport the boat to Switzerland: one for the mast, another for the boat and a third for the chase motorboat, required for crew security. With eleven to twelve crewmembers aboard, no fewer than twenty people make the trip to Geneva!

    Or, seul ce dernier peut caresser l’espoir de remporter définitivement le trophée en 2016. Construit en Italie en 1992, Raffica, skippé par Zsolt Király, est un habitué des compétitions lacustres européennes. Régulièrement présent sur les lacs de Garde, Constance ou Balaton, ce voilier de type « Libera » se déplace avec des objectifs de victoire. « Le Bol d’Or Mirabaud est spécial, autant pour l’accueil exceptionnel que pour la course », déclare Csaba Várkonyi, équipier de Raffica.

    Un plaisir qui a un coût considérable pour l’équipage hongrois : plus de 10’000 €. Trois remorques sont en effet nécessaires pour transporter le bateau en Suisse : une pour le mât, une autre pour le bateau et une troisième pour l’annexe à moteur, nécessaire pour la sécurité de l’équipage. Avec douze à quatorze équipiers à bord, ce ne sont pas moins de vingt personnes qui se déplacent à Genève!

Latest news of the Bol D'OR Mirabaud

Top